Le Jour - Le Courrier : Jean-Marie Dessard, un artiste tout sucre et chocolat!

Jean-Marie Dessard, un artiste tout sucre et chocolat!

Des portraitistes, il y en a sur toutes les places des grandes villes du monde. Jean-Marie Dessard, lui, n'est pas de ceux qui traquent le touriste. Il ne s'attaque qu'aux personnalités du show biz. Ses armes : le sucre et le chocolat. Son but : leur offrir un souvenir succulent... Histoire d'une passion !

AMOUREUX de cuisine et de belles choses, Jean-Marie Dessard aurait pu être de ceux qui distribuent et reprennent les étoiles aux plus grands maîtres de l'art culinaire. Plutôt que d'être juge, il a préféré devenir acteur pour le plus grand plaisir des yeux et des papilles.

Ancien élève de l'école d'hôtellerie de Liège, il est passé des pupitres à l'estrade en 1977. Depuis cette date, il enseigne aux jeunes l'art de la belle cuisine. Son secteur de prédilection est bien entendu celui de l'ornementation artistique culinaire.

De la décoration des mets à la réalisation des portraits en sucre et chocolat, il n'y a qu'un pas. Comment, Jean-Marie Dessard l'a-t-il franchi ?

Amoureux de cinéma et de chanson

Il est évident que l'on ne s'improvise pas portraitiste et encore moins quand il s'agit de tracer des visages avec du sucre et du chocolat. Jean-Marie Déssard a certes étudié la décoration culinaire, mais pour le reste, il est un complet autodidacte ! "Il est clair que l'on ne se lève pas un beau matin en se disant, maintenant je vais faire des portraits en sucre et chocolat. Les choses doivent suivre leur cours et s'enchaîner au fil du temps. Il faut persévérer et au bout du chemin, on trouvera le résultat."

Pourquoi des portraits de personnalités du monde du spectacle ? « Adorant le cinéma et la chanson, je souhaitais rencontrer ces personnes qui font rêver. Mais je ne voulais pas faire partie de ceux à qui on signe un autographe à la sauvette et qu'on oublie aussitôt. Je voulais leur laisser un souvenir de mon passage. J'ai donc entrepris de réaliser et de leur offir un portrait original de leur personne en sucre et chocolat.»

Ainsi, de fil en aiguille, Jean-Marie Dessard a eu la chance de rencontrer les plus grands, mais cela n'a pas été facile. "Je me suis toujours débrouillé pour contacter les artistes personnellement. Au début, cela n'a pas toujours été évident, mais par la suite, les petits noms présents dans mon escarcelle ont largement favorisé l'ouverture d'autres portes."

De Deneuve à Hoffman via Galabru

Des portraits, l'artiste en a réalisé une bonne soixantaine en 10 ans. Parmi les plus prestigieux figurent Jean-Louis Trintignant; Michel Galabru; Jean Lefèvre; Bernard Blier; Michel Piccoli; Jean-Paul Belmondo; Jean Poiret; Aldo Maccione; Gina Lolobrigida; Pierre Richard; Charles Aznavour; Madonna; Liza Minelli; Alain Delon; Jean-Claude Vandamme; Sylvester Stallone; Dustin Hoffman et... Catherine Deneuve qui tient une place toute particulière dans son coeur.

"J'ai toujours rêvé de rencontrer Catherine Deneuve, mais qui n'a jamais fait pareil rêve ? Personnellement, cela me tenait particulièrement à coeur et mon voeu a été exaucé. Après lui avoir offert son portrait, nous avons échangé quelques lettres et deux ans plus tard, lorsque nous nous sommes revus à Bruxelles, elle ne m'avait pas oublié!"

Si Jean-Marie Dessard a eu la chance de pouvoir rencontrer Catherine Deneuve et laisser chez elle une trace indélébile de son passage, il aurait également aimé rencontrer des personnes comme Lino Ventura ou Bourvil, mais, hélas, ils nous ont quittés avant que son rêve ne se réalise...

Ces noms sont donc inscrits sur la liste des regrets, mais Jean-Marie à d'autres perspectives. "II est clair que je regrette ne pas avoir eu l'opportunité de rencontrer des gens comme Ventura et Bourvil, mais je vais de l'avant et j'espère maintenant pouvoir rencontrer Jody Foster!."

En attendant de rencontrer La Belle, l'artiste a offert son portrait au grand Johnny de passage à Spa pour les Francofolies...

Carlos LOPEZ


Jean-Marie Dessard en deux mots...

Sa devise : Qui veut, peut! Mais attention, il faut tout de même que çela reste dans les limite du raisonnable.

Son rêve : Prendre deux années entières de repos et partir visiter notre belle planète bleue!

Son hobby : Mon passe temps favori est la peinture avec de vrais pinceaux et de vraies couleurs.

Son grand projet : Mon plus grand projet est enfin en train d'aboutir. Il consiste en la création d'un musée de la gastronomie qui reprendra l'ensemble des traditions gourmandes de notre pays. Tout ce qui touche de près ou de loin à la boisson et la nourriture y aura sa place. Dans ce musée sera également exposée la plus grande fresque du monde de la bande dessinée. Elle a été réalisée par quelque 130 dessinateur célèbres, dont Peyo aujourd'hui disparu. Tous les héros sont représentés en relation avec le monde culinaire.
L'ouverture de ce musée unique est prévue, sauf contre-ordre, en 1997 à Namur!
Sa peur : Plus j'avance et plus je constate ne pas encore avoir vécu de drame. Et au fil du temps, je me dis que quelque part, les malheurs n'arrivent pas qu'aux autres. Finalement, je pense avoir très peur de l'inconnu.